博碩士論文 105123601 詳細資訊




以作者查詢圖書館館藏 以作者查詢臺灣博碩士 以作者查詢全國書目 勘誤回報 、線上人數:20 、訪客IP:34.237.51.159
姓名 何怡安(Marianne Hagelstein)  查詢紙本館藏   畢業系所 法國語文學系
論文名稱 教學文化/學習文化的關聯性與互動之影響 : 台灣大學法語外文班學生課堂學習案例
(Pertinence et implications des cultures d′enseignement/cultures d′apprentissage. Le cas des étudiants taïwanais en classe de FLE)
檔案 [Endnote RIS 格式]    [Bibtex 格式]    [相關文章]   [文章引用]   [完整記錄]   [館藏目錄]   [檢視]  [下載]
  1. 本電子論文使用權限為同意立即開放。
  2. 已達開放權限電子全文僅授權使用者為學術研究之目的,進行個人非營利性質之檢索、閱讀、列印。
  3. 請遵守中華民國著作權法之相關規定,切勿任意重製、散佈、改作、轉貼、播送,以免觸法。

摘要(中) 2000年初期法語文學界引入教學文化的理論概念(Culture of Learning,以下略稱CL, 法文:Culture d’enseignement/Culture d’apprentissage)』,應用在法語外文教學領域,強調教學背景重要性的方法。根據Chiss & Circurel (in Beacco, Chiss, Circurel & Veronique, 2005:5-6)的論述,該方法要求針對某特定背景中的 學習實踐作出既客觀又詳細的描述。儘管CL論點有諸多缺點顯露出來,本論文仍嘗試探索其中的缺失,特別是研究CL如何被應用在臺灣法文學習者的情況下。首先,他們屬於廣義的中華文化族群,第一章陳述學習者的歷史,文化,語文和教育體制等環境,以瞭解學習者與中華文化傳統之互動關聯,也進一步明白學習者和CL之間的交互影響。緊接著在環境背景描述章節內,我們檢視促成CL概念興起的理論與步驟方法;同時試圖辨識出那些實境上不適當的情況,尤其在使用『中國式學習文化』描述和沉浸其中的學習者特徵。爬梳理論和背景文字說明時,如下問題浮現,即在描述臺灣法文系大學生的行為,習慣和其呈現時,與『CL』概念的實質關聯為何?
本研究旨在針對這主題提供不同的觀察角度;利用半開放式訪談方法,得以進一步探索和瞭解受訪人對其學習環境的主觀理解。
摘要(英) The theoretical concept of “culture of learning” (CL) (culture d’enseignement / culture d’apprentissage) was introduced in francophone literature in early 2000 to initiate a more contextualised approach to the teaching of French as a foreign language. According to Chiss & Circurel (in Beacco, Chiss, Circurel & Véronique, 2005 : 5-6), such an approach requires an objective and meticulous description of the learning practices in a given context. Yet, this enterprise has shown a number of shortcomings, which this paper aims to explore, specifically by presenting how the term CL has been applied to Taiwanese learners of French. First, for they are generally said to be part of the larger Chinese cultural group, the opening chapter will observe the learners’ historical, cultural, linguistic, and institutional environment, in order to understand their relationship with the Chinese heritage and therefore its CL. Following contextual chapters will review the theories and approaches that contributed to the rise of the concept examined, while trying to identify in which cases it might prove to be inadequate, notably in the use of a “Chinese culture of learning” description and the learner’s portrait resulting from it. The question that arises from the literature review can be worded as follows: how relevant is the notion of CL when describing the behaviours, habits, and representations of Taiwanese university students of French? This research aims to offer various perspectives on the subject, using the methodology of semi-constructed interviews, which gives the opportunity to explore and understand the informant’s subjective comprehension of their learning circumstances.
關鍵字(中) ★ 法文教學
★ 教學文化
★ 學習文化
★ 外語教學
★ 比利時
關鍵字(英) ★ French teaching
★ culture of learning
★ culture of teaching
★ foreign language teaching
★ Belgium
論文目次 ABSTRACT I
RÉSUMÉ II
REMERCIEMENTS III
TABLE DES MATIERES IV
INTRODUCTION 1
CHAPITRE 1. CADRE CONTEXTUEL : DES APPRENANTS TAÏWANAIS 4
1. FORMOSE, REPUBLIQUE DE CHINE OU TAÏWAN : UNE INTRODUCTION HISTORIQUE, GEOPOLITIQUE ET CULTURELLE 5
1.1. FORMOSE : UNE HISTOIRE D’IMMIGRATION ET DE COLONISATION (1535-1895) 6
1.1.1. Origines et sort de la population autochtone 6
1.1.2. La présence européenne 7
1.1.3. Taïwan chinoise 7
1.1.4. L’occupation japonaise et le mouvement de nipponisation 8
1.2. LA REPUBLIQUE DE CHINE : LES TROUBLES POLITIQUES DE LA SECONDE MOITIE DU 20E SIECLE ET LA SITUATION ACTUELLE 9
1.2.1. L’arrivée du KMT et la sinisation politique de Taïwan 10
1.2.2. La place de Taïwan sur la scène internationale 11
1.2.3. La démocratie taïwanaise 12
1.3. TAÏWAN : UNE IDENTITE TAÏWANAISE ? 13
1.3.1. Développement du nationalisme taïwanais 13
1.3.2. Une identité politique et culturelle 14
2. L’APPRENTISSAGE DES LANGUES À TAÏWAN 16
2.1. SITUATION SOCIOLINGUISTIQUE TAÏWANAISE 17
2.2. UN SYSTEME EDUCATIF TAÏWANAIS 18
2.2.1. De l’importance de l’enseignement 18
2.2.2. Parcours scolaire de l’étudiant taïwanais 20
2.3. L’ENSEIGNEMENT DU CHINOIS LANGUE PREMIERE 21
2.3.1. Caractéristiques principales du mandarin chinois : une écriture au cœur de la langue 22
2.3.2. Sinographie pédagogique : imitation et mémorisation par le geste 23
2.4. LE STATUT ET L’ENSEIGNEMENT DES LANGUES ETRANGERES A TAÏWAN 25
2.4.1. L’anglais 25
2.4.2. Le japonais 26
2.5. L’ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS A TAÏWAN 26
2.5.1. Dans l’enseignement supérieur 26
2.5.2. Au lycée 27
2.5.3. L’Alliance Française 27
2.5.4. Enseignants et apprenants 28
2.5.5. Motivation, motivations et représentations 29
3. CONCLUSION DU CHAPITRE 1 30
CHAPITRE 2. CADRE CONCEPTUEL : CULTURES D’ENSEIGNEMENT/D’APPRENTISSAGE 32
1. DE L’IMPORTANCE DU CONTEXTE EN DIDACTIQUE DES LANGUES (DDL) 32
1.1. CONTEXTE OU SITUATION 32
1.2. L’IMPORTANCE DU CONTEXTUEL DANS LA DIDACTIQUE DES LANGUES ET SON LIEN AVEC LES CULTURES D’ENSEIGNEMENT/D’APPRENTISSAGE 34
2. CULTURES D’ENSEIGNEMENT/D’APPRENTISSAGE 35
2.1. LE PROJET « CECA » 35
2.2. DEFINITIONS PROPOSEES DANS LES TRAVAUX TRAITANT DE NOTRE SUJET 36
2.3. LA DÉFINITION DU PROJET CECA ET LES TRAVAUX DE PUREN 39
3. CULTURES DIDACTIQUES, CULTURES EDUCATIVES OU CULTURES LINGUISTIQUES ? 41
3.1. CULTURES LINGUISTIQUES 41
3.2. CULTURES EDUCATIVES 42
3.3. CULTURES DIDACTIQUES 45
3.4. LE CHOIX D’UNE TERMINOLOGIE 46
4. LES LIMITES DES NOTIONS DE CULTURES D’ENSEIGNEMENT/ D’APPRENTISSAGE 48
4.1. LES DERIVES ESSENTIALISTES 48
4.2. REMISE EN QUESTION D’UNE « ALTERITE A L’OCCIDENTALE » 50
4.3. QUELLE PERTINENCE POUR LES CE/A ? 51
CHAPITRE 3. LA « METHODE CHINOISE » 53
1. REMARQUE PREALABLE : L’INTERTEXTUALITE 54
2. LA « METHODE CHINOISE » : UNE DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT DIDACTIQUE SINOPHONE DANS LA CLASSE DE LANGUE 55
2.1. LA PREPONDERANCE DE L’ECRIT 55
2.2. LA PLACE DE LA PAROLE 57
2.2.1. La compétence orale 57
2.2.2. Une parenthèse : le cas de la réserve et des étudiants japonais (Elie Suzuki) 57
2.3. L’IMPORTANCE DES EXAMENS 58
3. LES INTERACTIONS AU SEIN DE LA CLASSE : LA FACE, LES ETUDIANTS ET L’ENSEIGNANT 59
3.1. LA FACE ET LA PLACE DES ETUDIANTS 60
3.2. LA FIGURE DE L’ENSEIGNANT 61
3.2.1. Le professeur sinophone natif : l’enseignant-guide 61
3.2.2. Le professeur étranger : l’enseignant-orateur 63
4. L’ETUDIANT SINOPHONE : UN PROFIL 64
4.1. LE SILENCE EN CLASSE 64
4.2. L’ESPRIT CRITIQUE, L’AUTONOMIE ET LA CREATIVITE 65
4.3. DU POINT DE VUE DES STRATEGIES D’APPRENTISSAGE 66
4.3.1. Un canal de prédilection : le canal visuel 66
4.3.2. Lacunes en termes de stratégies d’apprentissage 67
4.4. L’APPRENANT SINOPHONE : CONCLUSIONS DE L’ÉTAT DE L’ART 68
CHAPITRE 4. METHODOLOGIE 70
1. L’ENTRETIEN : DEFINITION 70
1.1. QU’EST-CE QU’UN ENTRETIEN ? 70
1.2. LES DIFFERENTS TYPES D’ENTRETIENS 71
1.3. AVANTAGES ET LIMITES DE L’ENTRETIEN 72
1.4. POURQUOI LE CHOIX DE LA METHODE DE L’ENTRETIEN ? 73
2. LA CONSTITUTION D’UN ECHANTILLON 74
2.1. REMARQUES THEORIQUES 74
2.2. LE CHOIX DES INFORMATEURS : CRITERES DE SELECTION 75
2.2.1. Un bagage linguistique suffisant 75
2.2.2. Une expérience d’apprentissage en milieu francophone 76
2.3. CARACTERISTIQUES ET SPECIFICITES DES INFORMATEURS (ANNEXE 1. TABLEAU DES INFORMATEURS) 77
2.3.1. Caractéristiques des informateurs 77
* Les informateurs sont triés suivant l’ordre chronologique dans lequel nos entretiens ont été menés. 78
2.3.2. L’entretien exploratoire : MAKO 78
2.3.3. Des informateurs chinois : MEZU, KALI et LEHU 78
2.3.4. Un double profil d’apprenant-enseignant : MEZU, ESTU, KALI et DAMA 79
2.3.5. Diversité et échantillon non-représentatif 79
3. LA PREPARATION DE L’ENTRETIEN : LE GUIDE D’ENTRETIEN 80
3.1. UNE DEFINITION DU GUIDE D’ENTRETIEN 80
3.2. PREPARATION DES GUIDES D’ENTRETIEN 80
3.2.1. Guide d’entretien I (pour les enseignants) (Annexe 2) 80
3.2.2. Guide d’entretien II (Annexe 3) 81
3.3. CONCEPTION ET MISE EN PRATIQUE 83
4. LE DEROULEMENT DE L’ENTRETIEN 83
4.1. L’ENVIRONNEMENT MATERIEL ET SOCIAL 84
4.1.1. La programmation temporelle : le temps 84
4.1.2. La scène : le lieu 84
4.1.3. La distribution des acteurs : les caractéristiques des interlocuteurs 85
4.2. LE DEROULEMENT EFFECTIF DE L’ENTRETIEN 86
4.2.1. Ouverture 86
4.2.2. Le rôle du chercheur 87
4.2.3. Les stratégies d’intervention 88
4.2.4. La clôture 89
5. L’ANALYSE DES CONTENUS 90
5.1. LA TRANSCRIPTION 90
5.2. L’ANALYSE THEMATIQUE 91
CHAPITRE 5. PRÉSENTATION ET ANALYSE DES RÉSULTATS 92
1. CONVERGENCE DES PARCOURS D’APPRENTISSAGE 93
1.1. LE FRANÇAIS COMME DISCIPLINE UNIVERSITAIRE 93
1.2. MOTIVATION POUR L’APPRENTISSAGE DU FRANÇAIS 94
1.2.1. Le français comme second choix et l’impact négatif sur la motivation des étudiants 94
1.2.2. Deux motivations principales : l’intérêt pour la culture et la langue et la distinction sociale 94
1.3. UNE EXPERIENCE GENERALEMENT POSITIVE DE L’APPRENTISSAGE DU FLE A TAÏWAN 95
1.4. REPRESENTATIONS LIEES A L’UNIVERSITE ET AUX ETUDES 96
1.4.1. Le prestige de l’établissement 96
1.4.2. « Le plus dur est derrière nous » : la réussite des études universitaires comme acquise 96
1.4.3. Un système critiqué 97
2. « MÉTHODE CHINOISE » : UNE DESCRIPTION BASÉE SUR LE VÉCU D’APPRENANTS 97
2.1. L’EXAMEN OU LA PERFORMANCE AU CŒUR DES PRIORITES 98
2.1.1. Des modalités d’évaluation qui favorisent des réponses sans ambivalence 98
2.1.2. Un carcan pour le professeur comme pour les étudiants 98
2.2. LA MEMORISATION COMME PROCESSUS D’APPRENTISSAGE DE PREDILECTION 99
2.3. PASSIVITE ET SILENCE AVERES MAIS CRITIQUES 99
2.4. CRITIQUE ET NEUTRALITE PAR RAPPORT AU PARCOURS D’APPRENTISSAGE : L’EXPRESSION D’UN CHANGEMENT 100
2.4.1. Neutralité positive 100
2.4.2. Regard critique et intransigeant 100
2.4.3. Neutralité critique 101
3. LES ETUDES DE LANGUE FRANÇAISE EN MILIEU SINOPHONE 101
3.1. STRUCTURE DE L’APPRENTISSAGE 101
3.1.1. Enseignants taïwanais et enseignants occidentaux : rôles et fonctions différents 101
3.1.2. Un format de leçon défini 101
3.1.3. Le fondement de l’apprentissage : la grammaire 102
3.2. LA DIFFICULTE LIEE AUX EXERCICES « FRANCOPHONES » 102
3.2.1. Les exercices de rédaction et dissertation 103
3.2.2. Les activités orales : jeux de rôle et débats 103
3.3. L’ÉCRIT : UNE QUESTION DE LOGIQUE DISCURSIVE ? 104
3.4. LES MODÈLES D’ÉVALUATION DIFFÉRENTS POUR LES ÉTUDES DE FRANÇAIS : TAÏWAN ET LA CHINE 104
4. L’ENSEIGNANT EN MILIEU SINOPHONE : REPRESENTATIONS ET ATTENTES 105
4.1. LA SÉCURITÉ D’UNE LANGUE COMMUNE 105
4.2. L’ENSEIGNANT LOCAL, L’ENSEIGNANT ÉTRANGER : UNE DIFFÉRENCE DE STATUT ? 106
4.2.1. Une comparaison instinctive 106
4.2.2. Taïwan : un système administratif favorable aux étrangers 107
4.2.3. Des enseignants qui s’adaptent aux apprenants 107
5. LE SEJOUR ENVIRONNEMENT FRANCOPHONE : MISE EN PERSPECTIVE DE L’APPRENTISSAGE TAÏWANAIS 108
5.1. LE COURS DE FLE 108
5.1.1. Besoin d’adaptation dans des classes hétérogènes 108
5.1.2. Le travail collaboratif comme réponse au réflexe de comparaison des apprenants 109
5.1.3. Exigences et contraintes des cours de langue en milieu francophone 109
5.1.4. Un lien plus étroit avec le professeur 110
5.2. LES COURS MAGISTRAUX EN FRANÇAIS : UNE DIFFICULTE ACCRUE 110
5.3. FREQUENCE ET UTILITE DE LA PRISE DE NOTES 111
5.4. LA LANGUE COMME OUTIL DE COMMUNICATION REEL : UNE MENTALITE POUR CONTOURNER LE PROBLEME DE FACE 112
5.5. CHANGEMENTS DANS LA PERCEPTION DE LA LOGIQUE ET DE LA CULTURE FRANCOPHONE 112
5.5.1. Les fondements linguistiques de la logique française 112
5.5.2. Les références culturelles 113
6. REGARD SUR SOI-MEME : CARACTERISER L’ETUDIANT SINOPHONE 113
6.1. L’ETAPE DETERMINANTE DE PASSAGE DU LYCEE A L’UNIVERSITE 113
6.2. « NOTRE CULTURE » 114
6.2.1. La valeur de la parole 115
6.2.2. Le respect comme valeur fondamentale 115
6.2.3. Le débat 116
6.3. « SAVOIR PENSER, OSER PENSER » 118
CHAPITRE 6. DISCUSSION DES RÉSULTATS ET PROPOSITION DIDACTIQUE 120
1. DES PREOCCUPATIONS PROPRES A LA DDL 120
2. DES OBSERVATIONS A NUANCER 121
2.1. L’ASPECT TRADITIONNEL DE LA METHODE CHINOISE 121
2.1.1. Mémorisation et expression 121
2.1.2. L’évaluation certificative 123
2.2. RÉEXAMINER LES INTERACTIONS DE LA CLASSE DE FLE EN MILIEU SINOPHONE 123
2.2.1. La face et les stratégies pour la contourner 123
2.2.2. Professeur sinophone et professeur francophone : des tableaux qui se brouillent 125
2.3. UN PROFIL DYNAMIQUE 125
2.3.1. Le comportement observé en classe : réinterpréter la passivité 126
2.3.2. L’expression du jugement critique et de la créativité 127
3. PROPOSITION DIDACTIQUE : DE L’USAGE DES CE/A DANS L’ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE DU FLE 128
3.1. RETOUR SUR LES LIMITES DES CE/A 128
3.2. USAGE EFFECTIF DES CE/A DANS L’ENSEIGNEMENT/APPRENTISSAGE : PEUT-ON EN FAIRE DES OUTILS DIDACTIQUES ? 129
CONCLUSION 130
BIBLIOGRAPHIE 132
ANNEXES 137
1. ANNEXE 1. TABLEAU DES INFORMATEURS 137
2. ANNEXE 2. GUIDE D’ENTRETIEN I (ENSEIGNANT) 138
QUESTIONS PREALABLES 138
SUR L’EXPERIENCE D’ENSEIGNANT DE FLE 138
SUR LE PUBLIC TAÏWANAIS 138
L’USAGE DE LA LANGUE CHINOISE LORS DU COURS DE FLE 138
3. ANNEXE 3. GUIDE D’ENTRETIEN II (APPRENANT) 139
3.1. VOLET 1. CULTURE D’ENSEIGNEMENT/D’APPRENTISSAGE : LES ETUDIANTS SINOPHONES DANS LA CLASSE DE FLE 139
3.2. VOLET 2. CULTURE D’ENSEIGNEMENT/D’APPRENTISSAGE : LE PROFESSEUR DANS LA CLASSE DE FLE 140
4. ANNEXE 4. TRANSCRIPTION DES ENTRETIENS 142
4.1. MAKO 142
4.2. MEZU 159
4.3. ESTU 175
4.4. KALI 187
4.5. DAMA 199
4.6. YAWO 221
4.7. JOWU 244
4.8. LULI 264
4.9. HULI 283
4.10. LEHU 303
參考文獻 Abdallah-Pretceille, M. (1999). L’éducation interculturelle. Paris : PUF (Que sais-je ?...)
Alliance Française de Taïwan (2015). Présentation. L’Alliance française de Taïwan. Retrieved from http://www.alliancefrancaise.org.tw/fr/presentation/
Ballard, B. (1995). How critical is critical thinking? A generic issue for language in development. In CROOKS, T., CREWES, G. (Dir.) (1995). Language and Development. Jakarta : Indonesia Australia Language Foundation, 150-164.
Beacco, J.-C. (2008). « Les cultures éducatives et le Cadre européen commun de référence pour les langues ». Revue japonaise de didactique du français, 3(1).
Beacco, J.-C., Chiss, J.-S., Cicurel, F.,Véronique, D. (dir.) (2005). Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues. Paris : Presses universitaires de France.
Bel, D., Huver, E., Liang, M., Mao, R. (2013). À la recherche de la « méthode chinoise » – Convergence des discours, diversité des pratiques, pluralités des interprétations. In Castellotti (Ed.), Le(s) français dans la mondialisation (pp. 405-422). Louvain-la-Neuve : EME éditions.
Blanc-Vallat, C. (2016). Impact du contexte d’enseignement/apprentissage sur la formation et les stratégies enseignantes en classe de français langue étrangère (FLE), en milieu universitaire chinois. Recherches en didactique des langues et des cultures, 13(1), 18 p.
Blanchet, P., Chardenet, P. (2011). Guide pour la recherche en didactique des langues. Approches contextualisées. Paris : Éditions des archives contemporaines.
Blanchet, A., Gotman, A. (2007). L’entretien. Paris : Armand Colin.
Bouvier, B. (2002). Apprenants sinophones et place de la parole dans la classe de FLE. Ela. Études de linguistique appliquée, 126, 189-199.
Bouvier, B. (2003/4). Chinois et Français : quand les habitudes culturelles d’apprentissage s’opposent. Ela. Études de linguistique appliquée, 132, 399-414.
Brubaker, B. L. (2003). Language Attitudes and Identity in Taiwan. Master en linguistique non publié, University of Pittsburg, Pittsburg.
Bureau Français de Taipei. (2017). Langue française et Enseignement primaire/secondaire. Retrieved from https://www.france-taipei.org/Langue-francaise-et-Enseignement-primaire-secondaire
Cabestan, J.-P. (2005). Spécificités et limites du nationalisme taiwanais. Perspectives chinoises, 91, 17 p. (en ligne)
Carette, E., Carton, F., Vlad, M. (dir.) (2011). Diversités culturelles et enseignement du français dans le monde. Le projet CECA. Grenoble : PUG.
Castellotti, V. (2014). Contexte, contextualisation , cultures éducatives. Quels usages ? Pour quelles orientations de la recherche en DDL ? In S. Babault, M. Bento, L. Le Ferrec, V. Spaeth, (Eds.). Contexte global, contextes locaux. Tensions, convergences et enjeux en didactique des langues. Acte du colloque international, FIPF. Paris : FIPF, 111-124.
Castellotti, V., Debono, M. et Huver, E. (2016). D’une didactique contextualisée à une didactique diversitaire. In S. Babault, M. Bento, L. Le Ferrec, V. Spaeth, (Eds.). Tensions en didactique des langues. Entre enjeu global et enjeux locaux. Bern : Peter Lang, coll. Gram-R – Etudes de linguistique française, 49-76.
Charmet, A., Martin, E. (2002). Convenance et résistance en F.L.E. (français langue étrangère). Le cas des étudiants chinois. Verbum, 4(1), 105-115.
Chen, Y.-C. (2003). L′enseignement du français langue étrangère à Taiwan: analyse linguistique et praxéologique. Thèse de doctorat en études romanes, Université Catholique de Louvain, Louvain-la-Neuve.
Chiss, J.-L. (2010). Cultures éducatives et linguistiques. Synergies Brésil, 1, 89-92.
Chou, C.P., Yuan, J.K.S. (2011). Buxiban in Taiwan. The Newsletter, 56, p. 15.
Conseil de l’Europe. (2001). Cadre européen commun de référence pour les langues : apprendre, enseigner, évaluer. Paris : Didier.
Cortazzi, M., JIN, L. (1996). Cultures of Learning: Language Classrooms in China. In H. Coleman (Ed.), Society and the Language Classroom (pp. 169-206). Cambridge : CUP.
Cortazzi, M., Jin, L. (2009). Culture et valeurs dans les classes chinoises. Revue internationale d’éducation de Sèvres, 50, 49-62.
Cortier, C. (2005). Cultures d’enseignement/cultures d’apprentissage : contact, confrontation et co-construction entre langues-cultures. Ela. Études de linguistique appliquée, 140, 475-489.
Cotton, N. (2012). L’apprentissage et l’enseignement du français à des étudiants sinophones à Taïwan : enquête sociodidactique en milieu universitaire. Thèse de doctorat en sciences du langage non publiée, Université de Franche-Compté, Besançon.
Debono, M. (2011). « Pour une pédagogie du conflit en Chine ? ». Synergies Chine, 6, 127-140.
Debono, M., (2013). Un barbare en didactique / un didacticien en Asie : petit détour littéraire pour éclairer certains enjeux des travaux sur les cultures d’enseignement et d’apprentissage en didactique des langues-cultures. In : Huver, Bel (dir.). Prendre la diversité au sérieux en didactique / didactologie des langues. Altériser, instabiliser : quels enjeux pour la recherche et l’intervention ?, Actes du colloque Croisements, ruptures, partages, conflits : quelles approches diversitaires pour la didactique des langues ?, novembre 2013, Canton (Chine), Paris : L’Harmattan, coll. Espaces Discursifs, 25-48.
Dreyer, S. (2005). Apprenant taiwanais de langues étrangères et enseignants occidentaux : une relation complexe. In Beacco, J.-S. Chiss, F. Cicurel, D. Véronique (Eds.), Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues, (pp. 224-244). Paris : Presses universitaires de France.
Dreyer, S. (2009). Apprentissage du français et motivation existentielle. Le cas des universités à Taiwan. Lidil, 40, 31-47.
Dumont, G.-F. (2004). Géopolitique et populations à Taïwan. Monde Chinois, 1, 119-128.
Fédération Internationale des Professeurs de Français (n.d.). CECA | Le monde en français. Présentation du projet CECA. Retrieved from http://fipf.org/recherche-didactique/ceca#presentation
Gernet, J. (1999). Le monde chinois. Paris : Armand Colin.
Han, N. (1990). Chapter VII. Struggle Against United States on Question of Taiwan. In N. Han (ed.). Diplomacy of Contemporary China, (pp. 88-98). Hong-kong : New Horizon Press.
Ivanova-Fournier, P. (2010). L’apprenant sinophone – du savoir vers les stratégies d’apprentissage. Synergies Algérie, 10, 233-343.
Kaufmann, J.-C. (2004). L’entretien compréhensif. Paris : Armand Colin.
Kuo, Y.-Y. (2016). Taiwan Universities : Where to Go ? Humanities, 5 (12), 13 p.
Lakoff, G., Johnson, M. (1985). Les métaphores dans la vie quotidienne. Paris : Ed. de Minuit.
Landron, S., Amelot, A., Pillot-Loiseau, C. (2013). Comparaison des pourcentages de présences de barre de voisement sur les occlusives voisées du français /b, d/ entre trois apprenantes avancées d’origine taïwanaise et trois natives du français. In 27e Congrès International de Linguistique et de Philologie Romanes, Nancy.
Legendre, M.-F. (2007). « Que propose le socioconstructivisme aux enseignants ? ». Dans Dupriez, V., Chapelle, G. (eds.) (2007). Enseigner. Paris : PUF, pp. 83-93.
Mao, R., Huver, E. (2015). « Enseignement du français en Chine : Un Grand Autre didactique ? ». Recherches en didactique des langues et des cultures, 12/1 [en ligne].
Olivier de Sardan, J.-P. (1995). « La politique du terrain ». Enquête [en ligne], 1, 1995, mis en ligne le 10 juillet 2013, consulté le 14 janvier 2016. URL : http://enquete.revues.org/263
Puren, C. (2010). La nouvelle problématique culturelle de la perspective actionnelle européenne : cultures d’enseignement, cultures d’apprentissage et cultures didactiques. Actes des XXIVes Rencontres Pédagogiques du Kansaï, Osaka, 73-87.
Quivy, R., Van Campenhoudt, L. (1995). Manuel de recherche en sciences sociales. (3e édition), Paris : Dunod.
Robert, J.-M. (2002/2). Sensibilisation au public asiatique. L’exemple chinois. Ela. Études de linguistique appliquée, 126, 135-143.
Saillard, C. (1998). Contact des langues à Taiwan : interactions et choix de langue en situation de travail. Thèse de doctorat en Sciences du langage non publiée, Université Paris-Diderot – Paris VII, Paris.
Suzuki, É. (2005). La « réserve » : une catégorie de la culture d’apprentissage japonaise. In Beacco, J.-S. Chiss, F. Cicurel, D. Véronique (Eds.), Les cultures éducatives et linguistiques dans l’enseignement des langues (pp. 204-223). Paris : Presses universitaires de France,
Takenobu Ratte, A. (2011). Contact-induced Phonological Change in Taiwanese. Mémoire en langues et littératures est-asiatiques non publié, Ohio State University, Ohio.
Vignes, L. (2013). Témoignages d’étudiants chinois à l’université en France : de la culture d’enseignement/apprentissage aux stratégies personnelles. Synergies Chine, 8, 125-135.
Wang, J. (2013). Cultures d’apprentissage chinoise et française, quelques points communs et différences. Synergies Chine, 8, 151-162.
Zhang, Y. (2012). Pour une approche interculturelle de l’enseignement du français comme spécialité en milieu universitaire chinois. Thèse de doctorat en science du langage non publiée, Université du Maine, Le Mans.
Zhang-Marcot, S. (2014). La manifestation de l’identité culturelle des étudiants chinois en France dans l’apprentissage du français et dans la communication interculturelle. TOME 1. Thèse de doctorat en science du langage non publiée, Université de Nantes.
指導教授 許凌凌 LUCCHINI Silvia(SHEU Ling-Ling LUCCHINI Silvia) 審核日期 2019-7-11
推文 facebook   plurk   twitter   funp   google   live   udn   HD   myshare   reddit   netvibes   friend   youpush   delicious   baidu   
網路書籤 Google bookmarks   del.icio.us   hemidemi   myshare   

若有論文相關問題,請聯絡國立中央大學圖書館推廣服務組 TEL:(03)422-7151轉57407,或E-mail聯絡  - 隱私權政策聲明